Avec ses dix-huit danseurs nus, Tragédie est une phénoménale décharge tellurique. Une montée en puissance quasi orgasmique, à mi-chemin entre danse tribale et transe. Éprouvante et vertigineuse, hypnotique et galvanisante.

Avec Tragédie, Olivier Dubois signe une pièce manifeste, obsessionnelle, où dans un mouvement de sac et de ressac, neuf hommes et neuf femmes surexposés dans leur nudité se fondent et disparaissent dans un large mouvement répétitif. Le spectacle a assené un uppercut esthétique et émotionnel aux spectateurs lors de sa création au Festival d’Avignon en 2012. Dans le crescendo, le répétitif, l’épuisement, la jouissance, Olivier Dubois signe avec Tragédie son Sacre du printemps, ou bien son Boléro. La partition chorégraphique, structurée autour de la marche et de la force dramatique qui s’en dégage, est extraordinairement complexe, mise en scène avec une rigueur qui force l’admiration, exécutée avec une détermination exceptionnelle par des danseurs engagés dans l’entreprise comme on entrerait en religion : de tout leur corps, de toute leur âme. « Qu’est-ce que l’humanité ? » Le propos s’annonçait un brin démesuré, le résultat est somptueux, à la hauteur de celui qui revendique la danse comme « une vocifération, celle de la survie ».

Durée: 1h30

FÉVRIER
Mercredi 26
19:30
Jeudi 27
20:30

Série 1 : 29-26 €

Série 2 : 25-22 €

-18ans / Pass -30ans : 17 €

Essayez autre
chose
16-17 avr. 2014
Emanuel Gat
The Goldlandbergs