05 mars 2018

Narcose

Aïcha M'Barek et Hafiz Dhaou

Espace Albert Camus - BRON

Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou explorent le mouvement en apnée. Une pièce saluée par la critique.
CRÉATION 2017

L’ivresse des profondeurs : c’est ainsi qu’on appelle la narcose, cet ensemble de phénomènes qui agit sur le système nerveux du plongeur. Les chorégraphes Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou ont exploré cet état de corps comme métaphore d’une société asphyxiée. Nés à Tunis, aujourd’hui installés à Lyon, les chorégraphes font figure de référence dans la création chorégraphique tunisienne. Leur travail met souvent en perspective une actualité politique. L’atmosphère de Narcose rappelle le contexte social actuel, la peur des agressions, la montée des extrémismes. Une démarche radicale et engagée qui se traduit par une gestuelle dense, intériorisée. Les corps des danseurs sont emportés par une lame de fond musicale assurée en direct par le musicien-plasticien sonore Haythem Achour, aka OGRA. Le son répétitif et obsédant accompagne les images puissantes et fortes de ce nouveau trio. Narcose est une expérience sensorielle envoûtante où le spectateur se retrouve submergé par cette vague puissante, plongé dans un état d’ivresse abyssal.

AÏCHA M’BAREK ET HAFIZ DHAOU / COMPAGNIE CHATHA - Narcose / Création 2017 - 3 danseurs, 1 musicien -  Conception et chorégraphie Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou - Univers sonore OGRA Haythem Achour, Hafiz Dhaou - Lumière Xavier Lazarini

AÏCHA M’BAREK ET HAFIZ DHAOU / COMPAGNIE CHATHA Production CHATHA. Coproduction Bonlieu / Scène nationale - Annecy, CCN de Franche-Comté - Belfort, VIADANSE 2016/2018. Avec le soutien du CN D / Centre d’Art pour la danse / Studio Lucien Lyon / Centre Chorégraphik :: Pôle Pik - Lyon. Avec le soutien de la Ville de Lyon, et de l’Institut français pour la tournée internationale. Remerciement le Théâtre Louis Aragon - Tremblay-en-France et La Parenthèse - Avignon dans le cadre Belle Scène Saint-Denis. CHATHA est subventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, ministère de la Culture et de la Communication au titre de l’aide aux compagnies chorégraphiques et par le Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes. Artistes associés à VIADANSE 2016/2018. 

En complicité avec
Pôle En Scènes - Pôle Pik / Espace Albert Camus

Durée: 1h

Lieu
Espace Albert Camus - BRON
MARS
Lundi 5
20:00

TARIF D

SÉRIE UNIQUE : 20€/18€

-18 ANS : 13€

OUVERTURE DES LOCATIONS

 Internet : Ve 6 oct. à 11h

 Guichet, téléphone… : Ma 10 oct.

En savoir plus

27-28 fév. 2018

Deux mille dix sept / Création 2017

Compagnie Maguy Marin

Maison de la Danse

Chorégraphe phare de la danse contemporaine, Maguy Marin est une artiste d’envergure internationale. Engagée, comme son équipe, elle signe une nouvelle pièce où le mot politique retrouve tout son sens.
CRÉATION 2017

Fervente républicaine, Maguy Marin est une chorégraphe et metteure en scène hors pair. Ses dernières pièces réfléchissent le monde avec lucidité et pugnacité. Installée dans la région lyonnaise, à Ramdam, un centre d’art qu’elle partage avec d’autres artistes, elle croque la société actuelle comme pourrait le faire un caricaturiste. Dans cette pièce nourrie de nombreux auteurs, elle s’engage encore dans une nouvelle aventure. Elle explique : « En 1928, Edward Bernays, le neveu américain de Sigmund Freud, a écrit un livre intitulé Propaganda, véritable petit guide pratique, qui expose cyniquement et sans détour les grands principes de manipulation mentale de masse, ce qu’il appelait « la fabrique du consentement » (…) En 2017, l’obsolescence des hommes et des femmes qui ne s’adaptent pas aux cases de la concurrence et de la rentabilité est programmée d’avance ». Face au monde prétendument citoyen, jeune, sportif, ouvert, sympa, elle propose une danse qui puise sa puissance dans un élan vital qui n’ignore pas les contorsions de la « société du spectacle ». Une danse qui réunit dix interprètes compagnons, qu’ils soient des fidèles de la compagnie ou de nouveaux arrivés.

COMPAGNIE MAGUY MARIN - Deux mille dix sept / Création 2017 - 10 interprètes - Musique Charlie Aubry - Lumière Alexandre Béneteaud - En étroite collaboration et avec Ulises Alvarez, Charlie Aubry, Laura Frigato, Françoise Leick, Louise Mariotte, Mayalen Otondo, Cathy Polo, Ennio Sammarco, Marcelo Sepulveda, Adolfo Vargas - Lumières Alexandre Béneteaud - Son Antoine Garry et Loïc Goubet - Scénographie et régie plateau Albin Chavignon - Réalisation des costumes Nelly Geyres assistée de Raphaël Lo Bello - Conception d’éléments costumes Montserrat Casanova - Éléments d’accessoires Paul Pédebidau - Merci à Marie-Lise Naud pour son regard extérieur et Louise Gros pour son aide - Illustration The Heckscher Museum of Art, Huntington, New York, U.S.A. Museum Purchase. The estate of George Grosz, Princeton, N.J. /Adagp, Paris, (2017)

COPRODUCTION Centre Culturel André Malraux - Vandoeuvre-lès-Nancy, Théâtre de la Ville / Festival d’Automne - Paris, Opéra de Lille, MC2: Grenoble, Centre Chorégraphique National - Nancy, Manège / Scène Nationale - Reims, Maison de la Danse - Lyon, Centre Chorégraphique National - Grenoble, Théâtre Garonne / Scène européenne -Toulouse, ADAMI. Avec le soutien du Théâtre, Scène nationale de Mâcon. L’Adami gère et fait progresser les droits des artistes-interprètes en France et dans le monde. Elle les soutient également financièrement pour leurs projets de création et de diffusion.
La Compagnie Maguy Marin est soutenue par le ministère de Culture et de la Communication / Direction Générale de la Création Artistique - Délégation à la Danse. La Compagnie Maguy Marin est subventionnée par la Ville de Lyon, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et reçoit l’aide de l’Institut français pour ses projets à l’étranger.

Durée: 1h30

Lieu
Maison de la Danse
FÉVRIER
Mardi 27
20:30
Mercredi 28
19:30

TARIF C

SÉRIE 1 : 32-30€

SÉRIE 2 : 28-26€

-18 ANS : 16€

OUVERTURE DES LOCATIONS

 Internet : Ve 6 oct. à 11h

 Guichet, téléphone… : Ma 10 oct.

En savoir plus

26 fév. 2018

Hope Hunt & The Ascension Into Lazarus

Oona Doherty

Maison de la Danse

Artiste irlandaise, Oona Doherty viendra travailler en résidence une pièce qui sera présentée à la Biennale de la danse de Lyon en 2018. Dans le cadre du festival Sens Dessus Dessous, elle livrera une performance inspirée par l’univers des jeunes exclus de Belfast.
ARTISTE ASSOCIÉE
CRÉATION 2017

Hope Hunt de la chorégraphe nord-irlandaise Oona Doherty relève autant du théâtre physique que de la proclamation sociale ou de la danse en tant que telle. À partir d’une enquête minutieuse, Oona Doherty s’est inspirée des mots et des attitudes corporelles des jeunes exclus de Belfast pour composer une performance saisissante dans laquelle elle incarne plusieurs stéréotypes de la masculinité. Dans une deuxième partie (intitulée l’Ascension de Lazare), la musique religieuse se mêle sur scène à l’argot irlandais. Oona Doherty propose une renaissance de son personnage, presque une résurrection. Violence et rédemption, quête et salut, Oona Doherty livre une vision puissante de l’aventure humaine et de l’appel de la spiritualité. L’ensemble de sa performance dégage une impression très cinématographique que ce soit dans le ralentissement du mouvement ou dans le recours à des montages sonores percutants. Un spectacle coup de poing et très singulier pour une artiste qui fait une entrée fracassante dans la cour des grands.

OONA DOHERTY - Hope Hunt & The Ascension into Lazarus / Création 2017 - Solo interprété par Oona Doherty -  Conception et création Oona Doherty - Lumière Simon Bird - Arrangements sonores Chris McCorry - Musique Northern Ireland Yes « Strength » - DJ, Film Luca Truffarelli

OONA DOHERTY Production Stephen Coulter. Avec le soutien de Dance Resource Base, Art Council of Northern Ireland, The MAC Theatre - Belfast, Cathedral Quarter Arts Festival, Bristish Council, Prime Cuts Production. Oeuvre choisie pour une tournée européenne par Aerowaves en 2017. 

Spectacle accompagné par le Pôle européeen de création / Maison de la Danse

Durée: 35 min

Lieu
Maison de la Danse
FÉVRIER
Lundi 26
19:30

TARIF UNIQUE : 10€

OUVERTURE DES LOCATIONS

 Internet : Ve 6 oct. à 11h

 Guichet, téléphone… : Ma 10 oct.

En savoir plus

28 fév. au 01 mars 2018

Quintette

Jann Gallois

Espace Albert Camus - BRON

Figure montante de la scène chorégraphique, Jann Gallois signe une pièce extrêmement musicale, au croisement du hip hop et de la danse contemporaine.
ARTISTE ASSOCIÉE
CRÉATION 2017

Jeune chorégraphe de 28 ans, autodidacte de nature, Jann Gallois est entrée dans la danse par la porte du hip hop qu’elle mélange avec brio à la danse contemporaine. Ses premières pièces, dans lesquelles elle s’impose toujours une contrainte physique forte, ont été très remarquées par les professionnels. Elle est actuellement artiste associée au Théâtre National de Chaillot et sera artiste associée du Pôle européen de création de la Maison de la Danse à partir de 2018. Pour cette nouvelle pièce, intitulée Quintette, elle est allée puiser dans sa formation de musicienne. Elle a travaillé avec cinq interprètes sur la notion d’union et de désunion, entendue dans un sens à la fois physique et métaphorique. Elle s’inspire plus particulièrement du processus musical de “phasing/dephasing“ du compositeur Steve Reich.

JANN GALLOIS / CIE BURNOUT - Quintette / Création 2017 - 5 danseurs -  Chorégraphie Jann Gallois - Création musicale Alexandre Bouvier, Grégoire Simon - Création lumière Cyril Mulon - Création costumes Marie-Cécile Viault - Regard extérieur Frédéric Le Van

JANN GALLOIS Production Cie BurnOut. Coproductions Chaillot - théâtre national de la danse - Paris, Théâtre de Rungis - Paris, Ballet de l’Opéra national du Rhin / Centre Chorégraphique National / Dispositif Accueil Studio 2017 - Mulhouse, Festival de danse - Cannes, CDCN Atelier de Paris / Carolyn Carlson, POLE-SUD - CDCN / Dispositif Accueil Studio 2017 - Strasbourg, Centre Chorégraphique National de Créteil et du Val-de-Marne / Compagnie Käfig - Direction Mourad Merzouki / Dispositif Accueil Studio 2017 - Créteil, CDCN Les Hivernales / Dispositif Accueil Studio 2017 - Avignon, Théâtre Louis Aragon / Scène conventionnée pour la danse - Tremblay-en-France, La Briqueterie / CDCN du Val-de-Marne - Vitry-sur-Seine, Escales danse en Val d’Oise, Théâtre de Suresnes Jean Vilar / Suresnes Cités Danse 2018, Théâtre des 2 Rives - Charenton-le-Pont, Réseau CREAT’YVE, Réseau des théâtres de villes des Yvelines, Le Prisme / Centre de développement artistique - Saint-Quentin-en-Yvelines, Centre de la Danse Pierre Doussaint - Les Mureaux / Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise, Département de la Seine-Saint-Denis. Avec le soutien de la Région Île-de-France, Caisse des dépôts et consignations, EPCI - Saint-Quentin-en-Yvelines. Accueil en résidence Pacifique | CDCN - Grenoble, Espace Germinal - Fosses. La compagnie BurnOut est en résidence au Théâtre Louis Aragon / Scène conventionnée pour la danse - Tremblay-en-France dans le cadre du projet « Territoire(s) de la danse 2017 » avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis. La compagnie est aussi en résidence dans les Yvelines, soutenue par CREAT’YVE – Réseau des théâtres de ville des Yvelines. La compagnie bénéficie du Parcours d’accompagnement d’Arcadi Île-de-France pour les saisons 2016/17 et 2017/18. 

En complicité avec
Pôle En Scènes - Pôle Pik / Espace Albert Camus

Spectacle accompagné par le Pôle européeen de création / Maison de la Danse

 

Durée: 50 min

Lieu
Espace Albert Camus - BRON
FÉVRIER - MARS
Mercredi 28
20:00
Jeudi 1
19:30

TARIF D

SÉRIE UNIQUE : 20€/18€

-18 ANS : 13€

OUVERTURE DES LOCATIONS

 Internet : Ve 6 oct. à 11h

 Guichet, téléphone… : Ma 10 oct.

En savoir plus

02-03 mars 2018

And so you see…

Robyn Orlin

Maison de la Danse

Robyn Orlin offre un solo fait sur mesure pour le jeune performer sud-africain Albert Ibokwe Khoza. Contre toute violence.

Chorégraphe sud-africaine vivant à Berlin, Robyn Orlin a été rattrapée par son pays d’origine. Choquée par une politique post-apartheid qui ferme les yeux sur des actes anticonstitutionnels, elle s’insurge dans And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun… can only be consumed slice by slice… Devant la recrudescence de l’homophobie et des pratiques sadiques et criminelles comme celles des « viols correctifs » censés punir les lesbiennes et les gays, la chorégraphe s’est mise à l’écoute des jeunes confrontés à ces violences. À 61 ans, Robyn, la blanche, a créé un solo sur mesure pour Albert Ibokwe Khoza, un jeune de 25 ans, danseur, acteur et guérisseur. Homosexuel noir avec un corps voluptueux aux formes féminines, le jeune homme est un irrésistible performer. Dans une ambiance plutôt “queer”, le solo est structuré à partir des sept péchés capitaux. Il réfléchit par un jeu de miroir le vécu de l’individu, dont la constitution devrait garantir la liberté, et les représentations mentales figées et conservatrices. 

ROBYN ORLIN - And so you see… our honourable blue sky and ever enduring sun... can only be consumed slice by slice... - 2016 - Solo interprété par Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza -  Un projet de Robyn Orlin - Costumes Marianne Fassler - Lumière Laïs Foulc

ROBIN ORLYN Production City Theater & Dance Group, Damien Valette Prod. Coproduction City Theater & Dance Group, Festival Montpellier Danse 2016, Festival d’Automne - Paris, Kinneksbond / Centre Culturel Mamer - Luxembourg, Centre Dramatique National de Haute-Normandie, La Ferme du Buisson / Scène nationale - Marne-la-Vallée. Avec le soutien d’Arcadi Île-de-France. 

Durée: 1h

Lieu
Maison de la Danse
MARS
Vendredi 2
20:30
Samedi 3
20:30

TARIF C

SÉRIE 1 : 32-30€

SÉRIE 2 : 28-26€

-18 ANS : 16€

OUVERTURE DES LOCATIONS

 Internet : Ve 6 oct. à 11h

 Guichet, téléphone… : Ma 10 oct.

En savoir plus

22 fév. 2018

La Procession

Nacera Belaza

Musée des Confluences

Invitée à la Biennale de la danse de Lyon en 2014, la chorégraphe franco-algérienne Nacera Belaza convie le public à un rendez-vous hors des sentiers battus, dans le cadre privilégié du musée des Confluences.
CRÉATION 2017

Née en 1969, Nacera Belaza poursuit une œuvre qui repose sur une écoute sensible du corps et de l’espace. Une œuvre exigeante qui accorde une grande place au silence et à la respiration. Pour La Procession, elle propose au public d’investir à la nuit tombée les espaces d’exposition du musée des Confluences. La chorégraphe et son groupe de danseurs engagent le public à déambuler avec eux dans ce cadre inédit. Plongés dans la pénombre, au milieu des collections du musée, nos repères spatiaux-temporels se brouillent. Le vide se fait en nous, nos sens sont plus affutés. C’est dans ce cadre propice à l’écoute, hors du temps, que Nacera Belaza propose cette marche chorégraphique, cette  “procession”, proche d’une cérémonie. Il n’y a plus qu’à s’ouvrir, se laisser dériver et accepter ce que la chorégraphe et son équipe ont préparé pour nous. 

NACERA BELAZA / COMPAGNIE NACERA BELAZA - La Procession - 2015 - Procession déambulatoire -  Conception Nacera Belaza - Chorégraphie Nacera Belaza, Dalila Belaza - Régie son et Lumière Christophe Renaud

NACERA BELAZA Production Compagnie Nacera Belaza. Co-Production MuCEM / Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée - Marseille.

En complicité avec :

Durée: à préciser

Lieu
Musée des Confluences
FÉVRIER
Jeudi 22
20:00

DROITS D'ENTRÉE AU MUSÉE DES CONFLUENCES

De 9 à 5€

Tél. 04 28 32 12 12

www.museedesconfluences.fr

03 mars 2018

Herein #Novaciéries

(LA)HORDE

Maison de la Danse

Danse et techno, film et performance : venez découvrir le travail d’un jeune collectif d’artistes extrêmement prometteur !

(LA)HORDE est un collectif d’artistes qui regroupe trois membres pas encore trentenaires : Marine Brutti, Jonathan Debrouwer et Arthur Harel. Ensemble, ils développent depuis 2011 des pièces chorégraphiques, des installations, des vidéos et des performances. Leur travail s’inspire du jump style, une danse amateur née dans les années 1990 dans le milieu techno hardcore, dans les pays d’Europe du Nord. Une danse, faite de sauts enchaînés sur un rythme cardiaque effréné. Elle se danse essentiellement seul et les pratiquants se filment puis échangent leurs vidéos sur Internet. Les membres du collectif (LA)HORDE ont ramené cette danse “in real life” dans Novaciéries, l’ancien site industriel de Saint-Chamond, à côté de Lyon. S’ensuit un film très beau, étrange, qui a été primé dans de nombreux festivals et qui sera suivi par une performance toute aussi captivante..

(LA)HORDE BRUTTI / DEBROUWER / HAREL - Herein #Novaciéries - 2016 - Installation et performance -  PERFORMANCE Kevin Martinelli, Edgard Scassa, Thomas Hongre, Ève Coquart, Valentin Basset - FILM Réalisation Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel, Céline Signoret

La Maison de la Danse travaille actuellement avec l’équipe de (LA)HORDE à la réalisation d’un film tourné au premier semestre 2018 dans l’actuel Musée Guimet de Lyon / futur Atelier de la Danse.

(LA)HORDE Coproduction Cité du Design / Biennale Internationale du Design - Saint-Étienne, Saint-Étienne Métropole, Commune de Saint-Chamond, (LA)HORDE. 

Spectacle accompagné par le Pôle européen de création / Maison de la Danse

Durée: 30 min

Lieu
Maison de la Danse
MARS
Samedi 3
19:00

ENTRÉE LIBRE

Installation / performance

dans les espaces de la Maison de la Danse

18 mars 2017

Samedi Détente

Dorothée Munyaneza

Maison de la Danse

Avec Samedi Détente, Dorothée Munyaneza nous transporte au Rwanda en 1994… Une évocation sensible de l’une des pages les plus sombres de l’humanité.

Samedi Détente. C’est par ces deux mots colorés que la chorégraphe Dorothée Munyaneza a choisi d’évoquer son enfance. Le titre d’une émission de radio de l’époque qui diffusait des chansons venues d’ailleurs et que les enfants apprenaient par cœur avant de se mesurer le lundi suivant dans la cour de récréation au jeu de la meilleure performance… Moments du quotidien, instants paisibles avant que tout ne bascule à l’été 1994 et que le pays ne sombre dans l’horreur. Comment raconter l’impensable ? La peur, l’exode, les longues marches ? Comment dire quelque chose de ce génocide atroce ? Par la danse et le chant, Dorothée Munyaneza rappelle le souvenir des lieux qu’elle a aimés et des personnes qui ne sont plus. Avec pudeur, humanité, et un immense talent de conteuse, elle replace ce conflit à hauteur humaine… Son témoignage résonne avec force dans le climat actuel et invite à nous défier de tous les replis identitaires.

COMPAGNIE KADIDI / DOROTHÉE MUNYANEZA - Samedi Détente - 2014 - 2 danseurs, 1 musicien - Conception, texte, danse et voix Dorothée Munyaneza - Regard extérieur Mathurin Bolze - Création lumière Christian Dubet - Scénographie Vincent Gadras - Costumes Tifenn Morvan

Production Compagnie Kadidi / Anahi. Coproduction Théâtre de Nîmes / Scène conventionnée pour la danse, Théâtre de la Passerelle / Scène nationale de Gap et des Alpes du Sud, Théâtre des Salins / Scène nationale - Martigues Bois de l’Aune - Aix-en-Provence, L’Onde / Théâtre Centre d’Art - Vélizy-Villacoublay, Pôle Sud / Centre de développement chorégraphique en préfiguration - Strasbourg, Théâtre Jacques Prévert - Aulnay-Sous-Bois, Le Parvis / Scène nationale de Tarbes, Théâtre Garonne - Toulouse (projet House on Fire), Réseau Open Latitudes. Avec le soutien du Programme Culture Europe, Théâtre de Liège - Belgique, Théâtre de la Ville - Paris, BIT Teatergarasjen - Norvège, avec le soutien du Théâtre Le Monfort - Paris, de la Friche Belle de Mai - Marseille, de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, SACD et de l’Association Beaumarchais. Avec l’aide de l’Arcadi Île-de-France / dispositif d’accompagnement, l’ADAMI et de la Mairie de Paris.

Durée: 1h15

Lieu
Maison de la Danse
MARS
Samedi 18
20:30

TARIF D

SÉRIE UNIQUE : 20-18€

- 18 ANS : 13€

OUVERTURE DES LOCATIONS

Internet : 7 octobre à 11h

Guichet, téléphone… : 11 octobre

En savoir plus

14-15 mars 2017

Éloge du puissant royaume

Heddy Maalem

Maison de la Danse

Le krump est une danse urbaine américaine qui fascine par sa gestuelle primitive, à l’énergie brute et instinctive. Pour la première fois à la Maison de la Danse !

Éloge du puissant royaume est la traduction littérale de l’acronyme anglais KRUMP - Kingdom Radically Uplifted Mighty Praise. Ce phénomène chorégraphique urbain est né à Los Angeles au milieu des années 90, dans un contexte de guerres des gangs et d’émeutes raciales. Pratiquée le plus généralement sous forme de battles, la gestuelle d’apparence brutale fait en réalité office d’exutoire, véritable élan libérateur. C’est une danse aussi puissante que fascinante, une alternative aux styles hip hop habituels. Le krump, rare sur les plateaux de danse, a été apprivoisé et sublimé par le chorégraphe Heddy Maalem dans ce spectacle interprété par cinq jeunes krumpers. Tel un sculpteur du mouvement, il a relevé le défi de chorégraphier cette danse sans la couper de sa spontanéité. En donnant du sens à cette gestuelle brute, il a réussi à faire naître une poétique d’ensemble qui s’appuie principalement sur la mise en jeu exceptionnelle des interprètes. On demeure suspendu à la force de la musique, au souffle, à la sueur, aux palpitations et à la beauté de ces corps bien vivants. Bienvenue au puissant royaume. 

HEDDY MAALEM - Éloge du puissant royaume - 2013 - 5 danseurs - Chorégraphie Heddy Maalem - Scénographie Rachel Garcia - Création Lumière Guillaume Fesneau - Bande sonore Heddy Maalem, Stéphane Marin - Musiques Hildu Gudnadottir, Iannis Xenakis, Arvo Pärt, 2 Fingers, Philip Glass, Stéphane Marin, Jean-Sébastien Bach, Hesperion XXI, Jordi Savall, David Lynch & John Neff, Colin Stentson, Saul Williams

 

Coproduction Compagnie Heddy Maalem / La Briqueterie - CDC du Val-de-Marne, CDC Toulouse Midi-Pyrénées, Le Parvis/ Scène nationale Tarbes-Pyrénées, Atelier de Paris-Carolyn Carlson. Le spectacle est soutenu par l’ADAMI. La création a bénéficié de l’aide à la diffusion de l’Arcadi Île-de-France, des aides à la création de la Région Midi-Pyrénées et de la Ville de Toulouse. La compagnie Heddy Maalem est une compagnie chorégraphique aidée par le Ministère de la culture et de la communication, le Préfet de la Région Midi-Pyrénées au titre de l’aide au conventionnement, la Ville de Toulouse.

Durée: 55 MIN

Lieu
Maison de la Danse
MARS
Mardi 14
20:30
Mercredi 15
19:30

TARIF D

SÉRIE UNIQUE : 20-18€

- 18 ANS : 13€

OUVERTURE DES LOCATIONS

Internet : 7 octobre à 11h

Guichet, téléphone… : 11 octobre

En savoir plus

18 mars 2017

TALOS - Étape de travail

Arkadi Zaides

Maison de la Danse

Ancien danseur de la célèbre compagnie de danse israélienne Batsheva, Arkadi Zaides explore la question du vivre ensemble dans un environnement partagé et conflictuel.

Ancien danseur de la célèbre compagnie de danse israélienne Batsheva, Arkadi Zaides explore avec engagement la question du vivre ensemble dans un environnement partagé et conflictuel. Au festival d’Avignon 2014, il avait ainsi présenté Archive, spectacle qui traitait du conflit israélo-palestinien au coeur duquel il a grandi. Pour son nouveau projet, il interroge les frontières comme n’étant pas seulement des barrières mais aussi des espaces qui génèrent du mouvement et éveillent une certaine éthique. Quelles chorégraphies émergent à proximité des frontières ? Quel mouvements naissent de ces situations de restriction, de mobilité et de transgression ? Cette création s’inscrit comme une réponse au projet TALOS, une initiative soutenue par l'Union Européenne afin de concevoir un système de protection robotisé pour protéger les frontières de l’Europe. À la Maison de la Danse, Arkadi Zaides et son équipe présentent une étape de travail de ce futur spectacle sous la forme d’une lecture-conférence nourrie d’une création vidéo. Il invite le géographe Michel Lussault, chercheur à l’école normale supérieure de Lyon et spécialiste des migrations, à partager avec lui le plateau.

ARKADI ZAIDES - Étape de travail -  Concept et chorégraphie Arkadi Zaides - Avec la collaboration de Claire Buisson, Nienke Scholts, Culture Crew, Effi et Amir (Effi Weiss et Amir Borenstein), Jonas Rutgeers, Youness Anzane (distribution en cours) - Développement, administration, production Simge Gücük  - Diffusion internationale Key Performance - Julia Asperska & Koen Vanhove - Remerciements Cédric Duroux - October Octopus

Coproduction (en développement) Maison de la Danse - Lyon, Les Subsistances - Lyon, CDC Toulouse, NEXT Festival - Lille-Kortrijk-Tournai, CCNN – Centre Chorégraphique National de Nantes, TanzQuartier Wien - Vienne, K3 - Hambourg avec l’aide de German Federal Cultural Foundation
Accueil studio O Espaço do Tempo - Montemor-o-Novo, STUK - Louvain, Biennale de Wiesbaden - Wiesbaden, Villa Manin - Codroipo
Avec la participation du DICRéAM
Institut des Croisements / Arkadi Zaides est soutenu par le Ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de l’aide à la structuration

Durée: 1h30

Lieu
Maison de la Danse
MARS
Samedi 18
18:15

ENTRÉE LIBRE SUR RÉSERVATION

Pages