Cirque, danse contemporaine, judo de haut niveau, philosophie : Simon Tanguy touche à tout et tout lui réussit. Il suit même une formation de clown où il approfondit les notions de corps burlesque et grotesque. En créant le solo Japan en 2011, il admet son hyperactivité et ses angoisses liées à la mort. Ce solo est une évocation de l’agonie à travers la recherche d’un vocabulaire physique et poétique spécifique. Il explore « la contraction, le relâchement, l’évanouissement, le réveil, le coma, le combat contre soi-même, la grosse chute, la résurrection, la mort lente, la mort rapide, les derniers mots, le testament, la mémoire qui revient ». Tous ces différents mouvements sont condensés dans un univers surréaliste qui mélange les principes d’improvisation et de composition.

Durée: 25 min

MARS
Mardi 25
22:00
Mercredi 26
22:00

Tarif unique : 10 €