Chorégraphie, théâtre, concert ? Aucune réponse simple ne suffit. Alain Platel étreint les contrastes et marie les extrêmes comme personne. Il est un maître dans l’art d’associer les matériaux les plus divers, d’orchestrer le chaos.

En 2014, Alain Platel célèbre les 30 ans d’une aventure unique, celle du collectif des ballets C de la B qu’il a initié. Trente ans de danse réinventée, carambolage de théâtre, de mouvement, de musique, de chant. 30 ans qu’avec une lucidité infernale, une tendresse écorchée, il convoque sur le plateau les paumés, les éclopés, les déconnectés pour les faire danser, chanter, jouer une société tristement moderne où ils n’ont plus leur place. À chacune de ses créations, on est ainsi pris à la gorge par la force de vie, brutale, radicale, qui se dégage de la scène la plus ordinaire. La création 2014 d’Alain Platel puise son inspiration dans Estamira, un documentaire racontant l’histoire d’une femme atteinte de schizophrénie qui vit et travaille dans une décharge des environs de Rio de Janeiro. Elle a développé sa propre forme de communication, qui est très singulière. Un thème pour la création affleure alors : comment (sur)vivre avec dignité dans des conditions quasi-impossibles ?

Durée: 1h40

MARS
Vendredi 28
20:45
Samedi 29
20:45

Série 1 : 29-26 €

Série 2 : 25-22 €

-18ans / Pass -30ans : 17 €

Essayez autre
chose
21-25 mai 2014
Les Ballets de Monte-Carlo
LAC