Chaque chorégraphe porte un Sacre en lui. Celui de Gallotta nous vient de l’enfance, quand écolier il entend l’œuvre d’Igor Stravinsky pour la première fois. Avec ses danseurs aussi charnels et explosifs que la musique, il nous emporte vers des ombres sensuelles, des corps tourmentés, des éveils interdits, des émois inexpliqués, des palpitations troublantes. Le Sacre est précédé de I - Tumulte, où le chorégraphe invite à écouter le silence de la danse qui précède le déchaînement de la musique, et II - Pour Igor, un solo féminin en hommage au compositeur.

1 semaine, 3 pièces, des surprises et la présentation de la collection vidéo de Jean-Claude Gallotta
Pendant presque vingt ans, la danse contemporaine française a rechigné à s’occuper de sa mémoire. Elle laissait le répertoire au classique. À la MC2 de Grenoble, Jean-Claude Gallotta, directeur du Centre Chorégraphique National, lui, recouvre la mémoire du Groupe Émile Dubois qu’il a fondé dans les années 80 avec son indispensable et indissociable collaboratrice Mathilde Altaraz. Ils remontent ensemble Daphnis é Chloé, créé en 1982 et lui donnent une seconde jeunesse. Un classique pour le temps présent ? En 2011, Gallotta ose sa propre version du Sacre du printemps de Stravinsky, innovant encore et toujours. Il trouve aussi une façon d’être à la scène plus libre encore avec des audaces, des raretés, des morceaux de bravoure, des interpellations, des souvenirs, un genre à part entière : ce qu’il appelle ses « chroniques chorégraphiques ».

Durée: 1h

JANVIER
Mardi 29
20:30
Mercredi 30
19:30

Série 1 : 29-26 €

Série 2 : 25-22 €

-18 ans / Pass -30 ans : 17 €

Essayez autre
chose
14-17 mars 2013
BALLET IGOR MOÏSSEÏEV
70 danseurs et musiciens