Loin des polémiques auxquelles il est habitué, le plasticien, metteur en scène et chorégraphe Jan Fabre revient avec un format léger, un solo comme il les aime et sait les concevoir.
Un solo de danse émouvant, délicat et brutal à la fois, sur les thèmes qui le hantent et dont s’inspire une grande partie son œuvre. Pour son interprète, il a écrit un texte sur le suicide et le choix de mourir à sa convenance. Ce texte est lu comme une lettre ultime envoyée à son amoureuse quelques heures avant de sauter dans le vide. En écho, une mélodie de la chanteuse country Bobbie Gentry intitulée Ode to Billie Joe (1967) dont est extrait le titre de la pièce, raconte aussi l’histoire d’un jeune gars qui s’est jeté d’un pont.
La scénographie émerveille, on dirait le sud des États-Unis à l’heure de la sieste. Et la danse jaillit, tout en chutes et cassures, interprétée par une danseuse magnifique et nouvelle égérie du maître flamand

Durée: 55 minutes

MARS
Vendredi 25
20:30
Samedi 26
20:30

23-30€