Le projet artistique

La Maison de la Danse de Lyon : une aventure unique et exemplaire

Le 17 juin 1980 ouvre à Lyon la première Maison de la Danse en France. C’est l’aboutissement d’un pari un peu fou lancé dès 1977 par cinq chorégraphes lyonnais, Claude Decaillot, Michel Hallet Eghayan, Lucien Mars, Hugo Verrechia et Marie Zighera, tous unis pour défendre la danse. Des protagonistes qui revendiquent alors ce qui n’existait pas : un lieu à part entière dédié à cet art. La Ville de Lyon et son Adjoint à la Culture s’intéressent au projet et concèdent une ancienne salle des fêtes dans le quartier de la Croix-Rousse. La direction artistique est alors confiée à Guy Darmet. Le succès de la première saison dépasse les prévisions les plus optimistes. À la volonté de la Ville de Lyon et du Conseil Général du Rhône se sont ensuite associés le Ministère de la Culture et de la Communication, la Région Rhône-Alpes et d’autres partenaires. L’importance d’un espace pour la danse est démontrée. Le public, les professionnels, les institutions et les médias témoignent de l’intérêt porté à l’originalité de l’entreprise. Sa résonance devient nationale et internationale. Aujourd'hui encore, elle est un lieu unique en son genre en Europe. En 1984, Guy Darmet crée également la Biennale de la Danse. Le festival se développe ensuite, il s’impose rapidement comme l’un des plus importants festivals de danse au monde.

L’un des grands moments du développement de la Maison est le passage du Théâtre de la Croix-Rousse au Théâtre du 8e en septembre 1992. Une belle preuve de confiance de la Ville de Lyon et du Ministère de la Culture. Elle trouve là une scène et une salle de 1 100 places à sa mesure. Depuis cette installation, la Maison de la Danse met à la disposition des compagnies invitées un espace de répétition ou de résidence d’une superficie de 300 m2, le studio Jorge Donn.

La Maison de la Danse maintient depuis près de 30 ans le cap d’une maison vouée à toutes les danses, toutes les formes et toutes les techniques. Elle propose chaque saison une programmation où se croisent et se confrontent les danses et les esthétiques les plus diverses. La programmation invite les chorégraphes majeurs du XXe siècle, les jeunes créateurs contemporains, elle fait cohabiter création et répertoire, elle développe l'intérêt des enfants et adolescents, le public de demain. La Maison de la Danse présente chaque saison entre 30 et 40 compagnies pour environ 200 représentations. Elle accueille environ 150 000 spectateurs chaque saison.

Depuis son ouverture, la Maison de la Danse s’intéresse à la vidéo en entreprenant un travail de captation de tous les spectacles. En 1990, la Maison de la Danse lance une vidéothèque dédiée à la danse et consultable par le grand public, la première du genre en France. Ce fonds, constamment enrichi par de nouvelles acquisitions et par la production de nouvelles archives, compte à ce jour plus d’un millier de références. Lieu de diffusion, de création, mais aussi de mémoire, la Maison de la Danse est devenue une référence en termes de transmission de la danse par l’image. Consciente des enjeux de demain et des possibilités d’avenir offertes par les nouvelles technologies, la Maison de la Danse va plus loin aujourd’hui avec numeridanse.tv, une vidéothèque internationale de danse en ligne qui permet l’accès aux archives de la Maison de la Danse, mais aussi l’accès aux archives des partenaires qui ont rejoint numeridanse.tv.

En juillet 2011, Dominique Hervieu succède  à Guy Darmet à la Direction générale de la Maison de la danse et à la Direction artistique de la Biennale de la danse à Lyon. La belle aventure artistique et humaine de la Maison de la Danse se poursuit. Fidèle à sa mission originale de faire découvrir et aimer la danse au plus grand nombre, forte de la confiance d’un public toutes générations confondues, la Maison entend poursuivre son développement. Aujourd’hui, demain, ouvrir encore les frontières de son hospitalité dans son soutien aux artistes. Avec générosité et obstination. Le prochain développement de la Maison de la Danse consistera en la création d'une annexe — Atelier de la Danse — situé dans l'ancien Musée Guimet de Lyon, réhabilité en lieu de production et de création pour la danse, à échéance 2019.